Domilia

11 mesures pour prévenir les chutes à l'extérieur : Comment rester en sécurité dehors

11 mesures pour prévenir les chutes à l'extérieur : Comment rester en sécurité dehors 


Nous aimons tous passer du temps à l'extérieur, mais il est important de rester en sécurité. Selon les Centers for Disease Control and Prevention, 1 adulte sur 3 âgé de 65 ans et plus tombe chaque année.

L'implication de cette statistique est aussi grave qu'effrayante, car elle indique que la chute est l'un des plus grands dangers auxquels les personnes âgées peuvent être confrontées. Cela peut ne pas sembler trop grave pour les jeunes. Il s'agit tout de même d'un problème très important pour les personnes âgées, car les chutes entraînent souvent des blessures graves, notamment des fractures et des blessures à la tête.

Malheureusement, certaines de ces chutes se produisent à l'extérieur lorsque les personnes âgées se promènent, se déplacent, etc. Dans cet article de blog, nous discuterons de 11 mesures que vous pouvez prendre pour prévenir les chutes en plein air et rester en sécurité tout en profitant du grand air.

Bonne lecture!


Prédisposé aux chutes ?

Pourquoi les personnes âgées sont-elles susceptibles de tomber? En vieillissant, notre corps change et nous devenons plus susceptibles aux chutes. Les os s'affaiblissent, les muscles deviennent plus petits et moins toniques, l'équilibre se détériore et la vision et l'ouïe déclinent. Ces changements souvent irréversibles nous rendent plus susceptibles de chuter.

Et en plus des changements physiques qui accompagnent le vieillissement, il existe également de nombreuses conditions médicales qui peuvent augmenter votre risque de chute. Ceux-ci comprennent la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, l'ostéoporose, l'arthrite et les déficiences visuelles. Si vous souffrez de l'une de ces affections ou si vous prenez des médicaments pour celles-ci, discutez avec votre médecin des moyens efficaces de prévenir les chutes.


Comment rester en sécurité à l'extérieur

La marche est une excellente façon de faire de l'exercice, mais il est important de marcher en toute sécurité. Suivez ces conseils pour prévenir les chutes en marchant :



Consulter un médecin

Ceci est extrêmement important. Si un aîné prend des médicaments comme des antidépresseurs et des sédatifs, par exemple, les effets de ces médicaments peuvent les faire tomber. Alors est-ce que voir un médecin aide?

Il est essentiel de consulter votre médecin au sujet des médicaments que vous prenez et de la façon dont ils pourraient affecter votre démarche. Ensuite, selon la situation, le médecin pourrait recommander d'autres médicaments qui n'interagissent pas avec le corps d'une manière susceptible de provoquer une chute.

Penser aux souliers

Il est très important de porter des chaussures confortables avec une bonne traction et bien ajustées aux pieds. Ce n'est pas le moment pour les talons hauts et les tongs, alors évitez-les quelle que soit l'occasion pour laquelle vous sortez. Les sandales peuvent sembler bonnes lorsque vous marchez à l'extérieur, mais le fait est qu'elles n'ont pas la traction requise pour être stable. Nous conseillons d'opter pour les balades avec des chaussures à talons plats munies de semelles antidérapantes. Le risque de glisser est fortement réduit grâce à la traction spéciale de la semelle.

Toujours attacher ses lacets

Ce conseil pourrait ressembler à ce que vous diriez à un enfant de quatre ans, mais vous seriez surpris que de nombreuses chutes se soient produites lorsque les personnes âgées ont refusé ou oublié de le faire. Donc, quelle que soit la distance parcourue en plein air, assurez-vous toujours que les lacets d’une personne âgée soient attachés. En tant que proche aidant, vous avez le rôle de déterminer si votre patient est en mesure d’attacher ses lacets, ou même de s’en rappeler. Comme vous le savez déjà, c'est en fait de la prestation de soins 101.

Utiliser des accessoires fonctionnels

Certains des appareils fonctionnels les plus populaires sont les déambulateurs ou les cannes. Nous vous encourageons à les considérer si nécessaire. Ils sont particulièrement parfaits dans les cas de rémission d'une blessure, de problèmes d'équilibre ou un problème de mobilité senior, ou il se sentirait moins stable qu'avant. Outre leur soutien, ces appareils peuvent également vous aider à naviguer beaucoup plus facilement sur les terrains accidentés.

Cela dit, il faut tout de même faire attention lors des premières utilisations de ces accessoires, comme une canne, par exemple. Il faut toujours regarder droit devant soi en s’assurant que l’extrémité ne transporte pas de graviers.

Y aller doucement

Sauf dans le cas d’une santé miraculeuse, une personne âgée doit toujours être prudente lorsqu’elle fait des promenades en plein air : marcher à un rythme lent et régulier. En tant que proche aidant, si vous sortez avec un aîné, assurez-vous de vous ajuster à leur propre rythme : il ou elle pourrait être timide ou orgueilleux et tenter d’aller plus vite que sa capacité maximale. 

Rester à l’affût 

Restez toujours conscient de votre environnement et de celui que vous accompagnez. Cela vous permet d'identifier tous les dangers potentiels tels que les surfaces inégales, les trous dans le sol et la circulation de voitures.

Demeurer prudent

Ceci rejoint le conseil précédent. Vous devez être prudent lorsque vous devez faire certaines choses comme traverser des rues et des intersections, qui sont des endroits à haut risque de potentiel d’accidents pour les personnes vieillissantes. Une fois que vous connaissez la situation, la prochaine étape consiste à faire preuve de prudence.

Être à l'écoute des signes

Le corps vous fera toujours savoir quand il n'est pas prêt pour une promenade ou qu'il en a assez. Donc, si vous vous sentez étourdi à un moment donné ou si vous avez l'impression d'être sur le point de tomber, agissez immédiatement en vous asseyant ou en vous allongeant jusqu'à ce que cette sensation passe. En tant que proche aidant ou soignant, il est important de vérifier auprès d’un aîné son état avant de s’embarquer dans une activité extérieure. 

Étirements

Les étirements aident à réchauffer les articulations et le reste du corps. Il est donc préférable de planifier quelques étirements avant et après les promenades et les autres activités extérieures.

Rester hydraté

Un manque d’eau et d’hydratation générale peut provoquer des étourdissements et de la fatigue, ce qui entraîne facilement une chute. Ainsi, lorsque vous êtes à l'extérieur, faites attention à votre niveau d'hydratation. Assurez-vous de boire de l’eau avant et après tout exercice et activité à l’extérieur, et dans le cas de longues marches en nature par exemple, transportez une bouteille d’eau avec vous. 

Éviter la glace et la neige

Marcher sur la glace et la neige peut être beaucoup plus difficile pour les personnes âgées que pour les jeunes. Donc, si vous devez marcher à l'extérieur lorsqu'il y a beaucoup de glace et de neige, nous vous recommandons d'utiliser un dégivreur pour garder dégagés les chemins que vous empruntez. 

Conclusion

Malgré ces conseils que nous vous avons partagés, il y a toujours des chances qu'une chute se produise. Si une personne âgée ou vieillissante tombe en marchant, il est très important de consulter un médecin immédiatement. Les chutes peuvent causer des blessures graves, il est donc important de se faire examiner par un médecin. Peu importe à quel point la chute peut sembler mineure : il peut y avoir des complications comme les fractures qui peuvent continuer à se cacher pendant un certain temps, pour dégénérer et causer des problèmes potentiellement mortels plus tard.

Veuillez visiter le site web du CDC pour plus d'informations sur la prévention des chutes en marchant.